08 juin 2021

 

Projet MES : que dois-je financer ?

Le prix d’un projet MES varie en fonction de vos besoins. Pour établir une enveloppe budgétaire, une liste de critères doit définir les fonctionnalités souhaitées, le matériel, le nombre de machines suivies, les éventuelles personnalisations…

Ainsi, le coût d’un projet MES peut se découper en trois grandes parties :

  • Software : licence, prestation de développement, personnalisation…
  • Hardware : matériel d’acquisition, panel, périphérique, connexion équipements…
  • Services : étude avant mise en place, conseil, formation, lien ERP…

Combien coûte un logiciel MES ?

 

Quels sont les possibilités de financement ?

La question du financement du projet est l’étape cruciale car elle va valider le lancement du projet. Au moment du choix, plusieurs modes de financement peuvent se présenter pour l’industriel, trois seront mis en évidence dans cet article.

1. L’autofinancement en menant un projet étape par étape

La première étape d’un projet MES est souvent le pilote. Cette phase est le moyen de valider une solution, une démarche, une philosophie et surtout de limiter le coût financier au démarrage du projet.

Le pilote permet des gains de productivité rapide. Il permet un retour sur investissement optimisé (moins de 3 mois après son installation). Très souvent, les gains rapides générés par le pilote permettent d’autofinancer l’étape suivante qu’est le déploiement.

Le ROI s’évalue autour de deux centres de gains : financiers (amélioration performance, digitalisation des documents…) & humains (suppression des tâches à non-valeur ajoutée, implication de tous dans la production…).

 

2. Le choix du leasing par un financeur externe

La location est un moyen de plus en plus utilisé par les entreprises pour financer leurs équipements IT. Ainsi, l’acquisition d’une solution informatique ne repose plus sur une problématique de possession mais sur une logique d’usage.

Dans le cadre d’un projet MES, le financement peut se faire aussi par l’intermédiaire d’un organisme externe.

L’offre en location (d’une durée variable : 12, 24, 36 mois…) peut intégrer les coûts des licences, des prestations, du matériel et des options.

A l’issue de la période de leasing, une option d’achat est possible qui confirmera la fin du financement et arrêtera le prélèvement des mensualités.

Quels sont les principaux bénéfices de la solution de financement :

financement logiciel MES

 

3. Le financement à l’aide de subventions

Pour accompagner les industriels dans leur transformation, certaines organisations publiques proposent des aides au financement de projet pour répondre aux enjeux de l’industrie du futur.

Zoom sur deux types d’aides :

  • Plan de relance : aide en faveur des investissements de transformation vers l’industrie du futur

Le plan « France Relance » soutient les entreprises dans leur transformation digitale et apporte son aide financière aux PME et ETI en 2021. 

Quels sont les biens éligibles ?

On retrouve tous types de biens physiques (robotiques et cobotiques, équipements de fabrication additive, machines de production à commande programmable ou numérique, équipements de réalité augmentée et de réalité virtuelle…) ainsi que des solutions digitales pour répondre aux enjeux de l’industrie du futur.

Le logiciel MES est donc éligible à cette subvention à l’investissement.

Le taux d’aide 2021 est au maximum de 20% des dépenses éligibles (avec des limites de montant d’aide pour les moyennes entreprises et les ETI).

Les dossiers sont instruits cette année dans leur ordre d’arrivée sur le portail en ligne de l’ASP et les aides sont versées dans la limite des crédits disponibles.

  • Financements régionaux :

Des subventions régionales peuvent être disponibles contextuellement pour chaque entreprise (par secteur d’activité, par taille d’entreprise…). Ex : Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne Franche Comté

Pour disposer de toutes les informations, vous pouvez suivre les actualités des porteurs de projets pour l’industrie du futur : La French Fab, L’AIF (Alliance pour l’Industrie du Futur), BPI France, les CCI, les collectivités locales…