05 juin 2017

Nouvelle organisation des moyens de production, l’usine du futur a pour but de mettre en place des usines intelligentes offrant une plus grande souplesse dans la production et une « gestion » plus efficace de toutes les ressources (moyens, matières, énergies, humaines).

 

à quoi ressemble l’usine du futur ?

Plus compétitive et plus flexible, l’usine du futur offre une réponse à la diversification des besoins dans des délais de plus en plus courts. La performance énergétique et le respect de l’environnement sont des composantes essentielles de l’industrie du futur.

La donnée ainsi que la circulation de l’information est un point essentiel de cette industrie du futur. L’informatique et la digitalisation doivent apporter de nombreuses solutions.

Au sein de cette usine du tout numérique et contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’opérateur occupe une place prépondérante car tout n’est pas que robotique et bigdata.

L’homme est le producteur, le numérique est son support opérationnel pour lui permettre de se recentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

 

usine 4.0, usine du futur

 

L’OPERATEUR DE PRODUCTION AU CŒUR DE CETTE DIGITALISATION

C’est dans le cadre de cette digitalisation que le logiciel MES intervient. Il est l’outil numérique des opérations de production. Intégré à l’outil de production, le logiciel MES est toujours en lien avec l’ERP et parfois avec les logiciels PLM, WMS ou GMAO.

Il positionne l’opérateur au cœur du dispositif de l’usine du futur, c’est son outil, son allié.

Des missions évolutives pour l’opérateur

Tout le monde le sait, le rôle de l’opérateur est de produire, de conduire sa machine ou sa ligne. Il doit préparer la fabrication selon des bons de travaux et un planning de travail. Ce collaborateur  doit assurer sa production, maintenir son poste et atteindre les résultats attendus.

Au fil des années, et sans aucun doute pour répondre à des problèmes, des fiches ou des dossiers papiers ont été mis en place : le planning, les OFs, la documentation, les contrôles, le suivi des temps, les quantités, le 5S, la maintenance de niveau 1, relevé des matières, … ils se sont tous accumulés transformant petit à petit (sans doute en exagérant) l’opérateur en assistant administratif !

Le logiciel MES pour une dématérialisation

Le logiciel MES digitalise toutes les opérations quotidiennes à commencer par les ordres de fabrication, les autocontrôles, la maintenance, … sans oublier le suivi des temps et toutes les démarches d’amélioration continue (lean, 5S, SMED, …).

Le logiciel MES libère l’opérateur de la « paperasse » toujours plus nombreuse et plus lourde, pour supprimer les saisies et doubles saisies, pour limiter les erreurs et surtout supprimer le temps perdu à les corriger.

 

Cet article vous a intéressé ? Cliquez pour recevoir les prochaines informations de nos experts.