04 janvier 2021

Méthodes agiles : un effet de mode ou un véritable atout ?

Aujourd’hui, l’agilité est un terme très utilisé par les acteurs de notre monde économique : son utilisation « à toutes les sauces » peut-il en faire perdre sa véritable signification ?

Les méthodes agiles se développent depuis plusieurs années pour répondre aux difficultés rencontrées dans les projets informatiques « traditionnels » : très longs (souvent même interminables), très coûteux, qui mobilisent un grand nombre de ressources…

Elles proposent une approche collaborative de la gestion des projets, par la prise en compte des besoins du client à tous les stades du développement du produit. Cette manière de travailler apporte de la souplesse, de la communication et place le client au cœur du projet.

Gérer facilement des projets informatiques qui peuvent être très complexe : quelles sont les vertus des méthodes agiles ?

  • Une communication efficace et transparente: les échanges sont directs entre les acteurs internes (chef de projet, équipe technique…) et externes (client, prestataires externes…), les feedbacks clients dictent l’avancement du projet…
  • Une vélocité (productivité) des équipes maitrisées: toutes les tâches sont priorisées et planifiées dans un planning cohérent et évolutif.
  • Une démarche pas à pas limite les dérives: les méthodes agiles imposent des livraisons toutes les deux semaines du logiciel. Tous les acteurs du projet ont le temps d’avancer ensemble et d’apporter leurs retours avant que le projet dérive.
  • Des acteurs responsabilisés et autonomes: les méthodes agiles imposent des engagements mutuels entre l’éditeur et le client, qui responsabilisent tous les acteurs (les actions individuelles garantissent l’avancement du projet).

 

Méthode Scrum et XP : efficacité, transparence et responsabilité

Les méthodes Scrum et XP sont très populaires dans le monde informatique. Elles reposent sur un principe essentiel :  l’itération (ou boucles ou sprint).

méthodes agiles scrum xp

Le backlog de l’application (appelé aussi backlog Scrum) regroupe tous les besoins du client, sous forme de liste de fonctionnalités qui seront intégrées au logiciel. Cette liste peut être évolutive au fil des besoins des utilisateurs.

Le backlog de l’itération (ou backlog du sprint) est déterminé par l’équipe projet en début d’itération (Planning Game) au regard de la vélocité de l’équipe lors de l’itération précédente. La hiérarchisation des tâches de l’itération est alors réalisée par le coach agile (Scrum Master) de l’équipe en fonction de la priorité client. Sur l’itération (15 jours), les équipes ont pour objectif de réaliser toutes les tâches de développement. La mêlée quotidienne permet de faire le point tous les matins sur l’avancée de l’itération.

A la fin de l’itération, une livraison partielle de l’application est réalisée, en fonction des tâches réalisées pendant les 15 jours. Une fois le rite de la revue réalisée, le client pourra ensuite tester et renvoyer un feedback à l’équipe sur l’applicatif livré.

Cette boucle de la méthode de SCRUM ne peut pas fonctionner sans certains rituels réalisés par les acteurs du projet :

  • Jeu de planification / Planning Game : Séance collective au cours de laquelle le client et l’équipe technique établissent et révisent de concert les plans de livraison et d’itération, en fonction de la vélocité de la précédente itération, des estimations faites par les développeurs (Planning Poker) et des priorités définies par le client.
  • Stand up meeting : Une fois par jour, de préférence le matin, le coach agile réunit toute l’équipe (client compris) pour faire un point d’une dizaine de minutes environ. L’objectif est de parler de l’avancement des tâches distribuées la veille, choisir les tâches à implémenter ce jour, et lever les obstacles.
  • Revue d’itération : La revue d’itération consiste en la livraison au client du projet tel qu’il est à la fin de l’itération. Les équipes techniques, accompagnées du chef de projet, présentent les nouvelles fonctionnalités. Le client peut passer des tests sur le prototype.
  • Rétrospective d’itération : Retour sur l’itération qui vient de se passer. Chacun apporte ses points positifs, négatifs, ses flous ainsi que ces idées pour le bénéfice de l’équipe.

POUR ALLER PLUS LOIN

Saint-Mamet : Le TRS et le fruit sous toutes ses formes

Même en plein confinement, Saint-Mamet a poursuivi son processus de digitalisation et il aura ainsi fallu 2 mois pour implémenter le logiciel MES Aquiweb. Retour sur le projet avec le témoignage de Samuel Genest, Responsable Industriel.

 VISIONNER LA VIDEO

 

Inscrivez-vous à notre flux d’informations