22 septembre 2020

Gemba Walk, pour être au plus proche du terrain

Le Gemba Walk participe au bon fonctionnement de l’atelier !

Mieux comprendre le terrain

Le Gemba Walk ne doit pas être un simple acte de présence du responsable. Certes, il peut être important pour les employés de savoir que leur manager prend le temps de se déplacer pour s’intéresser à la production, mais le plus important est d’avoir un manager qui implique ses équipes dans l’amélioration de l’atelier.

Pendant son tour « de terrain », le marcheur (walk) se familiarise davantage avec les spécificités et les événements dans l’atelier : les outils, les machines, les processus, les relations entre les acteurs…

 

Gagner en proximité avec ses équipes

Le Gemba Walk n’est pas un simple audit, qui impose de contrôler et surveiller l’activité de l’usine ! Au contraire, le manager regroupe l’ensemble des équipes pour échanger et trouver ensemble les moyens de résoudre les problèmes et d’améliorer les processus. L’apport et le rôle des équipes dans cette démarche est considérable : c’est eux qui rapportent les problèmes et qui les résolvent.

Ils doivent donc se sentir à l’aise, en confiance, force de proposition, prêt à apporter du changement pour gagner en agilité.

Le Gemba Walk favorise la communication et le travail en équipe. L’entreprise doit mobiliser tous les moyens pour permettre la communication ascendante, descendante et transversale.

 

Mettre en place des actions Lean

Le Gemba Walk ne se termine pas à la fin du tour dans l’atelier ! Le manager doit analyser les observations afin d’en tirer des conclusions utiles. Il doit aussi s’assurer que les actions mises en place soient correctement appliquées. Tout cela participe à la réussite du Lean Manufacturing, pour garantir une efficacité optimale.

 

Gemba Walk, comment mener la marche ?

Les étapes du Gemba Walk

 

Important : dans la conduite des entretiens, le manager doit rester factuel et ne pas prendre parti (c’est bien, ce n’est pas bien, tu devrais faire ça…). Les réponses apportées peuvent surprendre, satisfaire ou déplaire : il ne faut pas chercher pas à mettre en place des solutions tout de suite (ce n’est pas un contrôle mais bien un échange ouvert).

Les réunions AIC (Animation par Interval Court) sont animées sur grand écran TV au cœur de l’atelier. C’est un moment d’échanges avec tous les acteurs sur les points observés et de réflexion sur les actions à mettre en place pour résoudre les problèmes.

Comme pour le reste des outils Lean (5S, PDCA, SMED…), le Gemba Walk trouve dans le logiciel MES Aquiweb son support de digitalisation et de suivi.

Gemba Walk, quésaco ?

En japonais, Gemba, signifie « là où se trouve la réalité ». Concrètement, c’est l’endroit où la valeur ajoutée est créée dans l’entreprise : c’est à dire l’atelier. C’est aussi un lieu où s’accumulent des problèmes…

Les industriels ont souvent les mêmes objectifs : se débarrasser de ces fameux Mudas (gaspillages) et améliorer les process pour gagner en performance.

Dans le cadre du Gemba Walk, le manager fait un « tour d’usine » et observe de ses propres yeux la production sur une zone de l’atelier. Il recueil un certain nombre d’informations auprès de l’opérationnel, pour les analyser et mettre en place des actions d’amélioration continue.

Pour aller plus loin

Les démarches d’amélioration continue pour améliorer la performance industrielle

DEMANDER LE LIVRE BLANC

 

Inscrivez-vous à notre flux d’informations