Astrée Software cherche des talents

En 2017, déjà 7 embauches !

Début mai, trois nouveaux collaborateurs ont rejoint l’équipe d’Astrée Software. Depuis le début de l’année, nous en sommes à 7 et la société recrute encore. « …on ne reste pas nouveau longtemps chez Astrée… » Commente Nicolas Stori, le co-fondateur de l’entreprise.

L’intégration des collaborateurs se fait dans le temps. Chez Astree Software, pour un informaticien développeur de logiciel, l’accompagnement et la formation prennent entre 8 et 12 mois, nous explique Pierre Jourdat, directeur technique.

Une recherche de collaborateurs débutants ou confirmés toujours en cours

Mardi 16 mai 2017, le directeur technique s’est rendu à un job meeting organisé par l’Université Jean Monnet. Les rendez-vous de candidats dans les locaux s’enchaînent également.

La phase de recrutement continue pour consolider la croissance de l’entreprise. Les principaux profils recherchés sont des développeurs informatiques de logiciels mais également des commerciaux.

Astrée software recherche actuellement un ingénieur commercial pour son agence de Nantes et un pour celle de Casablanca au Maroc. Des postes de techniciens et d’ingénieurs informatiques sont encore à pourvoir.

Le numérique, un secteur qui embauche en Auvergne-Rhône-Alpes

2ème Rapport de l’observatoire de la filière numérique en Auvergne-Rhône-Alpes

Digitale League, auteur de ce rapport, est un groupement d’entreprise issue de la filière numérique en Auvergne-Rhône-Alpes. Il a pour rôle d’accompagner les membres dans leurs objectifs de performance.

Ce dossier explique qu’entre 2011 et 2015, les acteurs du numérique en région Auvergne-Rhône-Alpes ont créé près de 6000 emplois. Cette croissance place la région devant l’Île de France avec un chiffre de 10.8% contre 2.3%.

Tous les domaines du monde informatique sont concernés. De la société éditrice de logiciels en passant par la société de service informatique ou de télécommunication.

Le constat d’analyse de digital league

Le constat du cluster est le suivant : Manque de postulants dans les écoles ou encore culture des métiers numériques insuffisante en France. Cette analyse est frustrante quand on remarque que d’autres secteurs d’activité patinent.