Lhumain et l’industrie du futur

L’industrie du futur est là pour aider l’homme. L’idée c’est de le valoriser en le recentrant sur des tâches à valeur ajoutée. Fini le temps de la saisie et du traitement de l’information sur papier. Aujourd’hui la technologie permet d’extraire des données terrain en automatique.

Par ce qu’il faut également libérer du temps aux managers pour travailler sur l’optimisation de la chaine de valeur, les nouvelles organisations tendent à demander plus à l’opérateur : lancement de production, saisie des temps, des quantités, des défauts de productivité,…

Or, la vraie valeur ajoutée de l’agent de production est bel et bien dans le pilotage de sa machine. La remontée d’infos de production doit se faire automatiquement.

Avec l’innovation technologique, l’homme devient le point central du système numérique. Le logiciel accompagne et guide l’opérateur dans ses tâches. Il devient donc son allié en remontant les problèmes terrain. On assiste donc à une évolution du management intermédiaire dont le rôle n’est plus que de diriger des hommes mais plutôt dans la mise en place de démarches d’amélioration des systèmes de production.

conférence mutation du travail

Temps forts de la conférence

Comme le précise Mme Bordegoni : « C’est notre rôle en tant que chercheur de recentrer l’homme au cœur de la technologie ».  L‘objectif c’est de travailler mieux et plus efficacement. Cela passe par des systèmes informatiques cognitifs.

Le chercheur Sylvain Blayac va dans ce sens. Il faut développer l’interaction homme/machine. La technologie permet de développer les capacités humaines à la fois de manière physique et psychique. « Je travaille sur un projet de prothèse de la main » Ce doit être une interface sensitive dans le sens ou la technologie est parfaitement intégrée, de manière invisible, dans le produit. Ainsi homme et technologie ne font qu’un.

C’est que propose Astrée Software via son logiciel MES AquiWEB. Il permet de fournir automatiquement toutes les informations nécessaires à l’optimisation des activités de production. Le logiciel vous guide et réagit en temps réel aux activités de l’atelier. Son utilisation conduit à un fonctionnement plus simple, plus efficace et de manière tout à fait transparente. Cette technologie n’est plus qu’un support. Elle est intuitive.

C’est l’occasion de repenser la valeur créée par le travail, celle que l’homme apporte à l’entreprise aux côtés des robots. La société évolue en s’adaptant à ces transformations technologiques, sans changer l’identité des opérateurs qui reste quoi qu’il arrive au centre des opérations. La technologie n’est plus qu’un support intégré au développement de la valeur ajoutée de l’homme.

Participants

« Travail et production de la valeur, les rôles de l’homme et de la machine sont étroitement liés »

  • André Clemons, Dassault Systemes
  • Nicolas Stori, PDG d’Astrée Software
  • Sylvain Blayac, enseignant-chercheur à l’Ecole des Mines Saint-Etienne
  • Monica Bordegoni, department of Mechanical Engineering of Politecnico di Milano
  • Isabelle Leseaux, architecte designer, AREP designlab

Pour aller plus loin